A Propos

historyBref historique

En 1925, les agriculteurs alsaciens et mosellans ont abandonné leur droit d’affût en échange de l’indemnisation des dégâts.
Le Syndicat des Chasseurs était créé, avec pour but l’indemnisation des dégâts de sangliers.
La loi du 23 Février 2005 remplaça le Syndicat par le Fonds d’Indemnisation.
La loi du 31 Décembre 2008 modifia la loi sur le FIDS avec la possibilité de mettre en place un bracelet sanglier et la possibilité de sectoriser la plaine en plus de la forêt.
A ce jour, les locataires de chasse cotisent à hauteur de 12 % du montant du bail, auxquels s’ajoute une contribution complémentaire en fonction des dégâts du secteur dans lequel ils se trouvent. De plus, chaque chasseur chassant le sanglier doit s’acquitter d’un timbre sanglier de 90 €.

supervisor_accountORGANISATION

Le FIDS 68 est administré par un Comité bénévole de 7 personnes, composé comme suit : 

Président : Fabbio SERANGELI, Vice - Président : Lucien ENGASSER, Trésorier : Christian HIRTH, Secrétaire : Jean-Claude SIGRIST, Assesseurs : Alexandre BRUGGER, François ROBIN et Jacques STENTZ.

Le personnel est organisé de la façon suivante : 

Directeur : Alexandre BOSSERELLE, Responsable Comptable : Sylvie LOIZEAU, pour voir la liste complète consultez la page "Organigramme". Une équipe de 14 estimateurs est également répartie sur tout le Haut-Rhin. 

todayACTIVITÉ

Le Fonds Départemental d’Indemnisation des Dégâts de Sangliers a pour objet d’indemniser les exploitants de terrains agricoles ayant subis des dégâts causés par les sangliers sur leurs cultures (article 175 de la Loi 2005-157 du 23 février 2005).

Les agriculteurs ayant constaté des dégâts sur leurs cultures doivent les déclarer à l’aide du formulaire « demande d’estimation de dégâts de sangliers aux cultures agricoles » disponible en mairie. Le formulaire doit nous être retourné par fax dûment rempli. Nous le transmettons alors à l’estimateur qui se charge de contacter l’agriculteur afin de convenir d’une date d’expertise. L’estimation réalisée est ensuite envoyée par l’estimateur par fax au bureau du FIDS afin d’être enregistrée dans un logiciel créé spécifiquement pour les dégâts de sangliers.

Nous pouvons donc suivre au quotidien l’évolution des dégâts et les comparer aux années précédentes.